La rentrée pop-art de Chanel

1

Après Kenzo et son improbable spot Kenzo World, c’est au tour de Chanel de surprendre. Pas de it-girl en vue, pas de superproduction non plus … mais de très simples affiches hautes en couleurs dans le métro parisien.

Pour ses campagnes la Maison Chanel a pour habitude de s’entourer des mannequins les plus en vogue : Lily-Rose Depp et avant elle sa mère Vanessa Paradis, Willow Smith, Cara Delevingne, Keira Knightley … Une campagne Chanel rime aussi, souvent, avec superproduction, comme ce fût notamment le cas pour N°5 ou encore le film Reincanartion de Karl Lagerfeld.

Cette fois, rien de tout ça ! La marque nous propose une campagne d’une simplicité déconcertante : un packshot, dans un visuel à la façon des sérigraphies d’Andy Warhol, accompagné d’une simple accroche humoristique :

  • Ne soyez pas belle soyez sublime (Soin Sublimage).
  • Soyez égoïste (Parfum Égoïste).
  • Une chance pour tous (Parfum Chance), pour rappel, c’est le parfum féminin le plus vendu de la marque
  • Libérez le naturel (Fond de teint).
  • L’intelligence au pouvoir (Soin Lift).
  • Défense de ne pas afficher le rouge (Rouge à lèvres), accroche façon mai 68
  • Ne dites plus madame dites Mademoiselle (Parfum Coco Mademoiselle), clin d’œil à la suppression de ce titre sur les documents officiels

Fait assez rare pour être souligné, cette campagne n’est visible que dans le métro parisien aux stations Havre-Caumartin, Chaussée d’Antin, Hôtel de ville, Odéon et Saint Lazare. Ce choix ne s’est pas fait au hasard puisque les stations se trouvent à proximité des grands magasins et de la boutique Chanel dédiée à la beauté dans le Marais.

En parallèle, la marque a organisé une grande distribution d’échantillons gratuits de son parfum iconique N°5.

Comme pour Kenzo World, le choix de la Maison surprend mais n’est pas incohérent. La campagne attire l’œil par ses couleurs mais surtout par sa simplicité. Cette campagne est en total rupture avec les campagnes « classiques » de la marque. Pourtant cela fonctionne. Et le pop-art était un des meilleurs choix. En effet, ce courant artistique a pour but d’utiliser des objets du quotidien (la fameuse soupe Campbell d’Andy Warohl), et de les hisser au rang d’œuvre d’art. Finalement, un produit Chanel, c’est un peu une œuvre d’art non ?

Mon seul petit regret : j’aurais aimé des couleurs encore plus flashy pour un rendu final encore plus pop-art !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :